Actualités

Comme on se retrouve : team-building et grandes bouffes

By 4 février 2020 mars 2nd, 2020 No Comments

Chez O’Petits Soins, on a une méthode de team-building bien particulière…

C’est un poncif du management, apparu à la fin du siècle dernier. Comment resserrer les liens dans une équipe ? Des milliers de boules de bowling, de séminaires costumés, de jeux de rôles, de piste, d’escape games plus tard, les “team buildings” sont de plus en plus élaborés, de plus en plus originaux, sans pour autant rencontrer l’adhésion des équipes. Il faut dire qu’en fin de compte, ces temps ludiques restent des temps imposés, avec des collègues. Du temps qui pourrait être investi autrement, avec sa famille ou ses amis, par exemple.

Crêpes, jus d’orange, café, il y a des lundis plus faciles que d’autres

A travers cette sophistication des “team buildings” se trouve une quête essentielle : celle de la chaleur humaine, qui transcenderait les hiérarchies et les différences. Le temps d’une partie de billard, les relations de pouvoir sont chamboulées et n’existent plus vraiment. En tous cas sur le papier. Car aussitôt remisées les fléchettes, tout repart comme avant.

Doit-on pour autant participer à cette surenchère dans le team building ? Et si, décréter un temps ludique, ce n’était pas déjà, sortir de la simplicité des rapports humains vers laquelle, pourtant, l’exercice tend ? Nous ne nous sommes pas posés ces questions, à O’Petits Soins, tout simplement parce que nous n’en avons pas eu besoin. C’est arrivé presque par hasard, mais nous avons trouvé la meilleure façon de créer une cohésion, en tous cas, celle qui nous convient le mieux. 

Assez vite, nous avons remarqué que dans la constellation de cultures et de nationalités qui composent nos équipes, un point commun transcendait les différences : la gastronomie. Le jour où un agent d’entretien d’origine philippine a fait goûter, à la pause déjeuner, un adobo bien relevé, ce plat de porc macéré aux épices, à un autre agent d’origine roumaine, quelque chose s’est produit. Quelques jours plus tard, ce dernier apportait un sarmale, ces délicieuses petites feuilles de choux farcies, saumurées, avec une pointe d’acidité. Echanges, sourires, convivialité, barrières culturelles brisées, un début d’amitié. Le but même du team-building. Pourquoi chercher plus loin ? 

Régulièrement, nous proposons à nos employés d’organiser de grands repas, en dehors du temps travaillé, mais sur un budget prévu à cet effet. Tout le monde est le bienvenu. Pas de pression, c’est à la bonne franquette. Personne n’est obligé de venir, mais, dépendant des impondérables, presque tout le monde vient. 

Les occasions sont nombreuses : fêtes nationales, fêtes d’anniversaires, chandeleur… Nous sommes toujours fiers de faire découvrir nos cultures et nos gastronomies. Les atmosphères autour des grands repas sont familiales, amicales, comme un repas du dimanche, les engueulades politiques en moins !