Actualités

Les discriminations n’ont pas leur place dans l’entreprise.

By 23 juin 2020 No Comments

Lieu des discriminations, l’entreprise doit devenir le lieu des luttes contre le racisme, l’homophobie, la transphobie et le sexisme. C’est le cas à O’Petits Soins, qui a la chance d’être une entreprise où la diversité se vit au quotidien. 

Le gouvernement français a annoncé qu’il mènerait prochainement une opération de “testing” en entreprise, pour évaluer la réalité des discriminations. Il faut noter que cette opération portera avant tout sur leurs occurrences à l’embauche.
Or, il ne s’agit que d’une partie seulement de l’ensemble d’un vaste problème. Il commence à l’embauche, mais il se poursuit tout au long de la carrière des personnes discriminées : plaisanteries douteuses, harcèlement, frein à la progression, plafonds de verre…

Ces éléments ne s’additionnent pas, mais forment souvent un système qui empêche l’épanouissement et l’atteinte de la pleine mesure des talents. Puisque le problème est devenu systémique, la réponse doit donc l’être tout autant pour garantir un monde du travail libre de discrimination. 

Les différents rapports du Défenseur des Droits montrent que la discrimination au travail est une réalité bien présente. En France métropolitaine, selon sa dernière publication l’origine réelle ou supposée constitue le deuxième critère discriminant après le sexe : 11% des individus déclarent avoir vécu une ou des discrimination(s) en raison de l’origine ou de la couleur de peau au cours des cinq dernières années.

Au cours de son travail, le Défenseur des Droits a forgé la notion de « harcèlement discriminatoire » afin de souligner une véritable atteinte à la dignité des victimes. Cela vient confirmer l’existence de ce que la jurisprudence a qualifié de « harcèlement d’ambiance », c’est-à-dire, la création d’une ambiance pesante, discriminatoire, obscène ou de nature à créer un profond malaise chez un collaborateur. Il s’agit donc d’une atmosphère générale dont les conséquences sont néfastes sur un ou plusieurs individus. C’est donc à la fois au niveau des personnes qu’au niveau organisationnel qu’il faut agir pour éviter ou corriger un “harcèlement d’ambiance”. 

La diversité est une force 

Une vingtaine de nationalités, pour autant de cultures différentes, cohabitent à O’Petits Soins. L’écosystème du nettoyage d’entreprise est un milieu hautement multiculturel. Peut-être est-il celui qui brasse le plus de cultures,  avec chacune ses réflexes, ses spécificités, et son rapport au travail ou à la hiérarchie. Cette diversité est notre force, à condition qu’elle soit acceptée, et utilisée, très concrètement, à bon escient.

Nous sommes vigilants à ce que la solidarité entre tous soit simplement la norme. Nous ne transigeons pas sur les valeurs d’ouverture et d’inclusion. 

Jusque dans les postes de directions, nous assurons une représentation des diversités de nos employés. Bien plus que des représentations, nos cadres issus de populations habituellement discriminées sont, pour l’ensemble de notre entreprise, des exemples d’abnégation et de travail. 

À l’instar de ce que recommande le Défenseur des Droits dans son rapport du 22 juin 2020, nous sommes en faveur de la mise en place d’indicateurs de performance pour évaluer les discriminations dans les entreprises. Cela se fait déjà pour évaluer le niveau d’égalité entre hommes et femmes dans les petites entreprises. (Notre note est de 90 sur 100, pour une moyenne de 83.)

La crise sanitaire inédite que connaît la France a révélé avec une grande acuité les inégalités sociales et territoriales de notre société. De sanitaire, cette crise s’est déjà muée en crise économique. Demain, en crise politique ou institutionnelle ? Les temps des troubles sont souvent des temps de replis sur soi et de stigmatisations de certains groupes perçus comme responsables de tous les maux. En tant que locomotives économiques de la société, en tant que groupes sociaux qui meuvent des millions de Français, les entreprises ont un rôle primordial à jouer dans la lutte contre le racisme. Mais endosser un tel rôle ne peut se faire qu’en prenant d’abord conscience que la diversité est une force. En adhérant aux principes d’inclusion, en réalisant que son rôle va au-delà-du simple rôle économique, l’entreprise garantira le droit à chacun de mener une vie professionnelle épanouie. Mieux, elle sera armée pour faire face aux défis qui viennent.